Le blog Eco-Design » Eco Performance !

Interrogative4 - copie

Si l’éco-conception est génératrice de chiffres d’affaires mais ne suffit peut-être pas – à elle seule – à faire vendre, il est clair qu’elle permet de conquérir de nouveaux marchés. Le facteur de différenciation sur des marchés locaux ou internationaux est loin d’être négligeable. De fait, il peut favoriser le gain d’un projet suite à un appel d’offres auprès de collectivités locales ou la conquête de nouveaux marchés à l’International.

Des PME françaises le reconnaissent déjà aujourd’hui, qu’elles fabriquent des abribus dans le Nord de la France ou des produits de grande consommation. Eurotab, une PME qui fabrique des tablettes dans l’univers des détergents, de la désinfection mais aussi de l’alimentaire, en a bien compris le potentiel. Fort de ses tablettes présentant des avantages environnementaux, l’entreprise a commencé par utiliser la chimie verte et à réduire ses emballages. Mais, au-delà de ces premières actions, c’est la conquête d’un nouveau marché au Canada qui a décidé Eurotab à revoir l’intégralité du cycle de vie de ses produits.

Pour ceux qui en douteraient encore, la rentabilité des démarches éco-conception est prouvée. Les derniers chiffres présentés au colloque organisé par la CCI de Saint-Etienne suite à l’étude « L’éco-conception :quels retours économiques pour l’entreprise ? » réalisé avec l’IDP de Montréal, en témoignent. Mais aujourd’hui, des entreprises engagées dans cette démarche de progression continue incluent une autre donnée participant de la mutation en cours. Elle se mesure non seulement en termes économiques mais aussi humains, aussi essentiels pour la productivité d’une entreprise, comme nous le manifestaient dès 1999 les travaux d’Amory Lovin du Rocky Mountain Institute.

En savoir + ? « Natural Capitalism: Creating the Next Industrial Revolution » d’Amory Lovin, L. Hunter & Paul Hawken 1999.